N’Djamena abritera le premier Forum Russo-Tchadien en mars 2018, plus exactement du 26 au 28 de ce mois de l’année prochaine. En effet, l’Association «Russie Business Centre» et l’Organisation Nationale Patronale des Entreprises du Tchad (Onapet) organisent cette rencontre au Radisson Blu Hôtel de la capitale tchadienne dans le but de réunir ensemble les opérateurs économiques de ces deux pays.

D’ailleurs, ce tout premier contact entre les acteurs économiques de la Fédération de Russie et la République de Tchad sera un avant-goût du 22ème Forum Economique International de Saint-Pétersbourg qui se déroulera du 24 au 26 mai 2018. Actuellement, l’Afrique commence à se distinguer sur le domaine de l’économie et elle deviendra prochainement l’eldorado des affaires. Comme le Tchad n’est pas en reste dans cette course à une meilleure croissance économique, la Russie veut exploiter dès à présent les nombreuses opportunités qu’offre le continent africain.

Marché commun russo-tchadien

En ce qui concerne donc le tout premier échange des opérateurs économiques tchadiens et russes dans la capitale du Tchad, il est clair que les deux pays vont certainement parler d’un marché commun. Par conséquent, un éventuel accord de partenariats techniques et financiers pour raffermir davantage la coopération économique entre les deux nations.

Pour sa part, le gouvernement russe est prêt à aider le Tchad à réaliser son plan national de développement par le biais des établissements bancaires commerciaux et les groupements des investisseurs privés. Son soutien se portera entre autres sur les secteurs des infrastructures, de l’aménagement, de l’énergie, de l’agroalimentaire, de la communication, de la télécommunication ainsi que la préservation de l’environnement.
La politique russe dans ce dernier domaine peut être par exemple, un coup de main précieux pour la République tchadienne qualifiée comme pays pollueur dans sa gestion de lutte permanente contre le changement climatique ainsi que dans la protection de son écosystème. De même, l’entreprise industrielle de fabrication automobile et le secteur de l’ingénierie de construction de la Fédération de Russie sont d’une aide capitale pour l’acquisition d’excellentes voitures robustes et l’édification d’infrastructures basiques associées à l’initiation de la main d’œuvre locale compétitive. Plus concrètement dans cette optique, la Russie veut accompagner le Tchad à surmonter les obstacles économiques et financiers que ce pays d’Afrique traverse aujourd’hui. Par ailleurs, en parlant du grand évènement annuel des hommes d’affaires et dirigeants mondiaux à Saint-Pétersbourg, l’Etat russe espère recevoir une forte délégation composée notamment d’autorités politiques et d’opérateurs économiques de la république tchadienne.